Four professionnel pour la maison : une révolution en cuisine

Tôt ou tard tous les chefs amateurs vont se poser la question : après avoir obtenu de très bons résultats avec le four de la maison, a-t-on atteint la limite et est-il probablement temps de passer à autre chose en achetant un four domestique professionnel ? En effet pour progresser en cuisine, pour perfectionner les vieilles techniques et en apprendre des nouvelles, l’achat d’un four professionnel peut se révéler un bon choix. Au cours des dernières années le marché des fours pour la maison a connu un essor considérable avec des modèles qui ont des caractéristiques et des performances qui s’approchent de celles des fours professionnels. Le but de cet article est justement de vous aider dans le choix d’achat en comparant les performances et les coûts opérationnels des différents fours.

 

 

Quand le four de la maison tire sa révérence

Si le four de la cuisine ne fonctionne plus comme avant, cela peut vous empêcher de préparer vos bons petits plats. Parfois c’est simplement dû à l’usure normale, surtout si les recommandations d’entretien et de nettoyage n’ont pas été suivies. Voyons maintenant les principaux problèmes d’un four domestique après quelques années d’utilisation.

  • Les traditionnels fours à bois en briques, extérieurs ou encastrés dans le mur de la cuisine, peuvent présenter des problèmes structurels. Les briques réfractaires peuvent s’abîmer ou se soulever et causer une perte de chaleur. Elles peuvent être remplacées mais, avant tout, il faut mettre la sole à niveau et si vous n’êtes pas du genre bricoleur il vaut mieux faire appel à un professionnel.
  • Des fissures peuvent apparaître dans la voûte du four qui peuvent limiter la circulation de la chaleur et faire tomber des cendres sur les aliments.
  • Le même problème peut se produire si la sole est faite de pierre réfractaire.
  • Les vieux fours à gaz peuvent également causer des difficultés question sécurité avec les vannes du gaz, le raccordement au réseau ou à la bouteille.
  • Les fours électriques sont normalement plus sûrs mais se détériorent beaucoup plus vite. Dans ces modèles, la perte de puissance est liée à un dysfonctionnement des résistances ou du commutateur qui sont deux pièces facilement remplaçables.
  • Les fours électriques n’ont pas la même température partout et la cuisson peut beaucoup varier en fonction de la quantité d’aliments que l’on fait cuire.
  • Si le thermostat est défaillant, il peut y avoir une différence entre la température affichée et la réelle température du four. Un thermomètre permettra de lever ce doute et éventuellement de recalibrer ou de remplacer la pièce.

Si votre four a tout de même atteint le point de non-retour et son fonctionnement est de plus en plus problématique, c’est peut-être le moment de le changer. Voyons les solutions pour répondre au mieux à vos attentes.

Fours professionnels pour la maison

L’éventail de fours domestiques aux performances professionnelles disponibles sur le marché est vraiment important. Dès qu’il s’agit de faire le choix d’achat, deux critères s’imposent : l’endroit où placer le four et le type d’appareil. Le four peut être installé dans la maison, encastré dans le mur de la cuisine, par exemple, ou à l’extérieur pour enjoliver une cuisine d’été.

Les deux peuvent être indépendants, équipés de roues pour les déplacer ou simplement posables. La sélection du four dépendra évidemment des plats que vous voudrez préparer et, par conséquent, de la meilleure température pour les faire cuire. À l’heure actuelle, tous les fours atteignent les 200°C, ce qui est plus que suffisant pour cuire la plupart des mets. Mais seulement les fours à bois peuvent atteindre et dépasser la température de 400°C qui est nécessaire pour cuisiner des plats comme la pizza napolitaine. Dans ce cas, il faut cuire rapidement à une température très élevée pour éviter que la pizza ne sèche trop.

L’utilisation du bois comme combustible permet de donner à la nourriture cette saveur fumée pas tout à fait comme les autres mais en même temps demande plus de temps et de compétence pour la gestion des différentes étapes. Les fours à gaz qui avaient la cote il y a quelques années grâce à la capacité à atteindre des températures élevées, la facilité d’utilisation et la basse consommation, souffrent maintenant de la concurrence d’autres produits plus performants. En revanche, le segment des fours électriques a connu une forte croissance due au développement de modèles puissant à même de combiner plusieurs modes de cuisson à un prix très compétitif.

 

Les avantages des fours professionnels pour la maison

En général, les fours professionnels pour la maison ne sont pas simplement des fours domestiques « bodybuildés » mais des appareils qui ont des différences structurelles bien à eux. Voyons lesquelles :

  1. Une conception basée sur la performance

Les fours professionnels pour la maison sont conçus pour fonctionner tous les jours à des rythmes de travail soutenus.

  1. Utilisation des matériaux de qualité

Pour résister à ces sollicitations, ils sont construits avec des matériaux très résistants notamment dans les parties les plus importantes comme la sole.

  1. Facilité d’utilisation

Ces appareils garantissent des résultats extraordinaires avec un max de simplicité grâce à l’emploi de commandes intuitives pour sélectionner les différents modes de cuisson.

  1. Haute qualité de cuisson

Au bout du compte, la raison d’être d’un four est sa qualité de cuisson et c’est pour cela que ces appareils ont été élaborés pour chauffer vite, cuire de manière uniforme et consommer moins tout en valorisant nos petits plats.

  1. Une plus longue durée de vie

Ces fours dureront au moins dix ans si les consignes d’entretien et de nettoyage seront respectées.

 

Donc, le choix d’un four professionnel pour la maison demande un peu de travail en amont étant donné le nombre de facteurs en jeu, mais pour simplifier, on peut réduire ces facteurs à trois. D’abord il faut savoir quels plats vous allez cuisiner. Si le four doit surtout vous servir pour faire cuire des pizzas, alors le four à bois sera exactement ce qu’il vous faudra.

En fait, en plus de donner aux plats le petit goût fumé qui flatte autant le palais que le nez, le four à bois donne au pizzaiolo amateur l’opportunité d’avancer dans sa recherche culinaire avec un appareil traditionnel qui a su évoluer au gré de la modernité. Si, en revanche, vous ne pouvez pas installer un four à bois pour n’importe quelle raison, optez alors pour un four à gaz ou électrique.

Si l’espace dans la cuisine est un problème, n’hésitez pas à choisir un four compact à haute performance, tandis que si vous avez un jardin ou une terrasse, il n’y a vraiment pas de limites.

Le prix reste le facteur déterminant du choix final, même si en l’occurrence, bon marché, c’est souvent mauvais marché. Pour un four professionnel pour la maison, il faut compter quelques milliers d’euros, ce qui n’est pas cher payé si l’on considère qu’il s’agit de fours domestiques avec des performances qui s’approchent vraiment de celles des fours pour la restauration. Au bout du compte, acheter un four, c’est investir dans le futur, c’est avoir un appareil pour pouvoir se remettre en question et pour régaler vos convives avec de bons petits plats.